Première édition du forum Intercontinental de la zone de libre-échange ZLECAF : Un forum pour booster le commerce du continent

En marge du sommet de l’Union Africaine qui s’est tenu à Niamey au du 4 au 8 Juillet 2019, les pays membres de l’Union ont débattu de la problématique de fonctionnement de la zone de libre-échange continentale africaine, ZLECAF. C’était au cours d’un forum qui a réuni plusieurs hommes d’affaires du continent et les décideurs.

L’ouverture du forum des hommes d’affaires africains a été présidée par le président Nigérien Mahamadou Issoufou. Plusieurs délégations venues des pays signataires de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine, ZLECAF, ont pris part au forum. La délégation du Burkina Faso conduite par le Ministre du Commerce de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré était composée de l’Agence Burkinabé des Investissements (ABI), de la Chambre de commerce et d’Industrie du Burkina Faso, de la Direction Générale du Commerce, de l’Agence Burkinabé de la Normalisation, de la Métrologie et de la qualité. Cette délégation a pris part aux échanges sur le commerce continental et sur les actions à mener pour la croissance économique des pays de la zone de libre-échange continentale.

Ce sommet a permis à la délégation de s’informer sur les facilités que confère la ZLECAF et de renforcer les partenariats entre le Burkina Faso et les pays membres. La ZLECAF doit constituer un marché de 1,2 milliard de personnes et permettre de faire passer les échanges intra africains de 15% à 60%, selon l’Union Africaine. Son siège sera basé à Accra au Ghana. Selon le président Nigérien Mahamadou Issoufou, c’est la première fois depuis l’organisation de l’Unité Africaine (OUA) jusqu’à l’Union Africaine, qu’une institution de haut niveau a pu être mise en place en si peu de temps. Il estime que c’est le plus grand évènement historique pour le continent africain depuis la création de l’UA.

Les défis de la ZLECAF sont entre autres l ’ harmonisation des textes et réglementation sur le commerce, les joint-ventures, etc.

La zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) regroupe la zone tripartite de libre-échange, qui doit inclure le marché commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA), la communauté de développement d’Afrique Australe (SADC), la Communauté D’Afrique de l’Est (CAE), avec d’autre part la communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union du Maghreb arabe, la communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), et la communauté des Etats Sahélo-sahariens. Elle devait regrouper dans les normes 55 pays, mais l’Erythrée n’a pas adhéré. Le Bénin et le Nigéria ont signé leur accord le dimanche 07 juillet. 54 pays font désormais partie de la ZLECAF. Le marché devait être actif à partir de 2020.

                                                                                                                 Laetitia BAYALA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Rejoignez nous:

×