Aliko Dangote : De la vente de friandises au plus grand riche d’Afrique

Pour la huitième année consécutive, Aliko Dangote figure au classement 2019 du magazine américain Forbes. Premier milliardaire d’Afrique et 136ème du monde, l’homme d’affaires nigérian de 62 ans a fait fortune dans le ciment. Issu d’une riche famille musulmane de Kano, la grande ville du nord du Nigeria, Aliko Dangote acquiert dès le bas âge le sens du commerce.

Né dans une famille de commerçants, le père d’Aliko Dangote est un riche exportateur d’arachide. A sa disparition en 1965, c’est son grand-père, Sanusi Dantata, fondateur du marché Dawanau, qui le prend sous son aile et lui apprend les ficelles du monde des affaires. Inspiré par ce dernier, il lance son premier « business » à 8 ans en vendant ses propres friandises, comme il le raconte au magazine Forbes.

Mais c’est véritablement à l’âge de 21 ans que tout commence. Après une formation à l’université égyptienne Al-Azhar, le jeune diplômé en gestion et commerce débute dans le monde des affaires grâce à un apport de son oncle de 500 000 nairas et 3 camions de ciments provenant de son grand-père et d’un prêt remboursable sur deux ans. Le ciment étant un bien rare et cher à l’époque dans le pays, son entreprise se développe très rapidement pour devenir « Dangote Cement ».

En 1980, Aliko Dangote s’installe à Lagos pour développer son entreprise. En 1981, le Dangote Group est créé. Il investit alors dans le sucre, l’importation de riz, et également dans une banque qui fera ensuite faillite. À la fin des années 1980, inspiré par le modèle industriel brésilien, il se lance dans l’industrie. Son groupe construit une raffinerie de sucre et une usine d’emballage pour les pâtes alimentaires que le groupe importe au Nigéria.

Au premier semestre 2007, Aliko Dangote a introduit deux de ses treize sociétés sur le NSE (Nigerian Stock Exchange, la bourse nigériane) et la valeur de ses parts dans celles-ci a été estimée par les analystes à 10 milliards de dollars. L’une des deux sociétés cotées, Dangote Cement, est devenue la plus grosse capitalisation boursière du Nigeria. La valorisation de ses participations place directement Dangote parmi les hommes les plus riches d’Afrique, sachant que 11 de ses sociétés demeurent non cotées en bourse.

En 2013, son groupe possède la plus grande usine de production de ciment subsaharienne, Obajana Cement Plant. Ses projets d’investissement atteignent 10 milliards de dollars dont une part sur la construction de cimenteries en Afrique (Afrique du Sud, Zambie, Éthiopie, Sénégal, Mozambique et Cameroun). En 2013, avec un conglomérat de banques, l’homme d’affaires investit dans la construction d’une nouvelle raffinerie de pétrole d’une capacité de 400 000 barils par jour, pour un coût total de 8 milliards de dollars.

En juin 2013, il est le premier homme d’affaires du continent noir à dépasser le cap des 20 milliards de dollars (15,3 milliards d’euros) de fortune.

En 2014, il est classé parmi les « 50 personnalités africaines les plus influentes dans le monde » selon le magazine Jeune Afrique. En août 2016, il lance SunTrust, une banque 100 % digitale ciblant les zones encore peu bancarisées d’Afrique de l’ouest.

Il est un homme d’affaires singulier dans le sens où il s’évertue à respecter trois principes : « réinvestir ses profits dans le pays au lieu de cacher l’argent dans des coffres suisses, mener un train de vie modeste et tout miser sur le marché intérieur du pays le plus peuplé d’Afrique ».

Avec son ascension fulgurante et sa fortune colossale, Aliko Dangote suscite l’admiration, mais aussi les critiques. Certains l’accusent de s’être rapproché des politiques pour profiter de passe-droits. Mais le businessman ne s’en formalise pas et continue de développer ses activités en Afrique. Selon lui, les deux secteurs les plus prometteurs sont les nouvelles technologies et l’agriculture. Il appelle les jeunes entrepreneurs du continent à voir grand et à investir sur le long terme.

Valentin MANO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Rejoignez nous:

×