Bénin : Le tremplin des investisseurs

Le Bénin est l’un des  pays propices pour faire des affaires en Afrique de l’Ouest. Le gouvernement a pris des mesures rapide afin d’améliorer le climat d’affaires, de poser un cadre plus sain pour l’investissement. Ce pays a des talents et atouts pour devenir une terre de dynamisme, d’innovation et de création, accueillant des investissements du monde entier.

« Modèle de démocratie, le Bénin est un pays stable qui dispose des atouts et ressources nécessaires pour devenir un espace de développement économique ». Dixit Patrice Talon, Président de la République du Bénin. Il y a alors plusieurs  bonnes raisons pour investir au Bénin.

Un environnement politique stable

Le Bénin est un pays où l’environnement socio-politique est apaisé avec un accent particulier sur la bonne gouvernance.  Il a des formalités  administratives allégées avec un code des investissements avantageux. Des avantages douaniers et fiscaux importants sont offerts sur la Zone Franche Industrielles Viabilisées. Il a un arsenal juridique qui lutte contre la corruption et incite à l’allègement fiscal pour les investisseurs. La révision des prix de cession du domaine privé de l’Etat est vigoureuse. On note également la volonté des autorités à lutter fermement contre la corruption.

Un environnement économique et social propices

Les opportunités d’affaires au Benin sont généreuses avec un retour certain sur investissement. Les potentialités économiques sont énormes dans les domaines de l’agriculture, des mines, de l’industrie, du tourisme et des services. Le Benin dispose d’une économie en constante progression. Le développement des technologies de l’information et de la Communication facilite la connexion du Bénin au Village planétaire. Il a la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée. Toutes ces potentialités sont des atouts pour les investisseurs.

L’accessibilité et le climat favorable

La situation géographique du Bénin est idéale. En effet il est le carrefour de l’Afrique à la Croisée de l’Ouest et du Centre du Continent et est la principale porte d’entrée sur le Nigéria pour plus de trois cents (300) millions de consommateurs.  Il a un port compétitif qui dessert les territoires de l’hinterland notamment le Niger, le Burkina Faso, le Tchad etc. Le pays dispose d’un climat tropical qui limite les grandes intempéries et génère des températures douces, comprises entre 25° et 30°. Ni trop chaud, ni trop froid, le pays est propice à y vivre et agréable à y travailler.

Les secteurs porteurs d’opportunités du Bénin

  • L’agriculture

Au Bénin, l’agriculture représente 37,1 % du PIB et emploie 70 % de la population. Le coton en particulier représentait 38,7 % des recettes d’exportations malgré une forte régression due aux difficultés de gestion de la filière et à la baisse mondiale des cours. La culture de la noix de cajou s’est fortement développée entre 2010 et 2015, faisant du Bénin le cinquième producteur mondial, avec entre 120 000 et 180 000 tonnes de noix par an. La noix de cajou est aujourd’hui le deuxième produit agricole exporté après le coton, soit 7 % du PIB. L’arachide fait également partie des principaux produits exportés. Les trois plus grosses productions agricoles du Bénin sont le manioc, l’igname et le maïs. Le Bénin produit aussi du cacao, des haricots, du riz, des ananas et d’autres tubercules divers.

  • L’élevage

Le Bénin importe des animaux des pays voisins et de la viande surgelée d’Europe. Il existe donc des possibilités pour des investisseurs et acteurs économiques dans la mise en place de fermes d’élevage et de production de produits laitiers.

  • La pêche

Le niveau actuel de la production est d’environ 12 000 tonnes en mer et 30 000 tonnes dans les eaux continentales. Il existe un déficit qui pourrait être comblé par le développement et la promotion de la pisciculture. Ainsi la création de chaînes de froid pour la conservation des produits halieutiques représente un créneau porteur.

  • Le Tourisme

Le Bénin regorge d’énormes potentialités touristiques encore peu connues. En témoignent, la cité lacustre de Ganvié, la longue plage de sable fin et les deux parcs zoologiques du pays. La majorité des touristes sont satisfaits de leur visite et sont impressionnés  par la richesse culturelle et les nombreux sites du Bénin. Le développement des activités touristiques se révèle comme une manne pour les investisseurs en quêtes de nouveaux secteurs porteurs d’opportunités.

  • L’énergie

A l’instar d’autres pays de la sous-région, le déficit énergétique est présent créant ainsi une grande opportunité pour les solutions alternatives en matière de production à savoir le solaire.

En dehors du tourisme et de l’énergie, On note également des possibilités d’investissements dans l’immobilier, le transport urbain, et  dans la gestion des ordures ménagères dans les principaux Centres urbains. Et des possibilités d’investissement dans l’exploration et l’exploitation des réserves de ressources minières et d’hydrocarbures.

Le Bénin a des services de facilitation de l’investissement privé qui sont entre autre le Centre de Formalités des entreprises  (CFE) et le Centre de Promotion des Investissements du Bénin (CPI-BENIN)

En définitif, il faut retenir que les conditions essentielles pour l’éclosion d’un secteur privé dynamique et rentable ainsi que la sécurité des investissements semblent réunis au Bénin.

                                                                              Laetitia Cynthia C. BAYALA

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Rejoignez nous:

×