Semaine de l’industrialisation africaine : Inciter les pays à s’engager dans le processus industriel et mobiliser l’appui international en faveur du développement industriel de l’Afrique

Tous les 20 novembre, la communauté internationale et plus particulièrement les pays africains célèbrent la journée de l’industrialisation de l’Afrique. Cette année, la journée de l’industrialisation de l’Afrique sera célébrée en marge de la Semaine de l’industrialisation africaine qui se tient du 18 au 22 novembre 2019 à Addis Abeba en Ethiopie. Cette semaine de l’industrialisation de l’Afrique est placée sous la tutelle de l’Union Africaine.

La Semaine de l’industrialisation africaine est un évènement organisé pour inciter les pays à s’engager davantage dans le processus industriel et à une prise de conscience au niveau mondial et mobiliser l’appui international en faveur du développement industriel de l’Afrique. Selon les organisateurs de l’évènement, de nos jours il ne s’agit plus seulement de produire, mais d’être compétitif pour espérer tirer profit des marchés de plus en plus ouverts et concurrentiels. Cette compétitivité nécessaire pour un accès facile aux marchés dépend de la disponibilité des ressources humaines qualifiées, d’infrastructures économiques viables, d’un cadre juridique favorable à la prise de décisions commerciales sur les marchés.

Cet événement annuel ambitionne alors d’accélérer les synergies entre les secteurs public et privé par une interface avec les sphères mondiales des capitaux et des technologies et d’explorer les possibilités d’un nouveau modèle pour développer les capacités de production de l’Afrique afin de renforcer le commerce intra-africain.

En outre, l’Union Africaine estime que pour relever le défi de l’accès aux marchés, les pays doivent coordonner et harmoniser leur point de vue et parler d’une seule voix en matière de négociations commerciales, notamment dans le cadre des accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne, et dans celui des négociations avec l’OMC.

Les organisateurs de la Semaine de l’industrialisation africaine souligne que l’évènement concerne principalement les domaines de la haute technologie, les industries manufacturières, le tourisme, les soins médicaux, l’automobile, les textiles, les engrais et le secteur financier. Il réunira plus de 1 000 délégués de multiples parties prenantes tirées du secteur privé, du secteur public, de la société civile, des partenaires de développement ou encore des cabinets de réflexion consacrés à l’industrie et au commerce, d’Afrique comme de l’étranger, selon l’UA.

Lire aussi sur le même thème:

 

 

Valentin Mano

Journaliste multimédia manovalentin1er@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Rejoignez nous:

×