Mauritanie : Mille et une raison d’investir dans ce pays

Découvrir la Mauritanie

La République Islamique de Mauritanie est un pays situé à l’Ouest du continent africain. Elle a une superficie de 1.030.700 km² avec Nouakchott comme capitale. Sa population est estimée à 4.301.018. La monnaie utilisée dans le pays est le Ouguiya mauritanien (MRO). La langue officielle est l’Arabe et celle de travail est le Français. Le PIB par habitant est de 1.274 USD.

La Mauritanie est un pays avec de nombreuses opportunités d’affaires, dans beaucoup de secteurs. L’environnement politique du pays est stable. Avec une façade atlantique de 754 km, le pays a un accès direct au Maroc, au Mali, au Sénégal et à l’Algérie. Il a également un accès indirect aux pays de l’Afrique de l’ouest, y compris le Nigéria avec plus de 120 millions de consommateurs.

Le pays fait du libre-échange dans le marché commun de la CEDEAO. Le cadre juridique et la fiscalité du pays incitent beaucoup d’investisseurs. Les investissements en Mauritanie sont en pleine augmentation. Cela témoigne donc de la confiance des entrepreneurs.

Les opportunités d’investissement en Mauritanie

  • Accès aux marchés

Au-delà du marché mauritanien, les entreprises installées dans le pays peuvent atteindre les autres pays de la région. Il s’agit en particulier des marchés des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ceux de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) qui comprend une zone de libre-échange régional.

  • Marchés régionaux et accords commerciaux

La Mauritanie est membre de l’OMC et fait partie de l’UMA (l’Union du Maghreb Arabe). La Mauritanie a également conclu des accords commerciaux bilatéraux avec l’Algérie, l’Egypte, la Gambie, le Mali, le Maroc, le Sénégal et la Tunisie. Vis-à-vis de l’Union Européenne et des Etats-Unis notamment, la Mauritanie bénéficie d’un régime préférentiel au titre du Système Généralisé des Préférences (SGP).

Les secteurs porteurs de la Mauritanie

Tourisme

La Mauritanie est un véritable paysage à couper le souffle. Que ce soit dans les terres ou sur le littoral, l’activité touristique est en pleine croissance. Les potentialités d’investissement dans ce secteur concernent :

  • La construction d’infrastructures hôtelières, touristiques et de loisirs ;
  • L’hôtellerie d’affaires dans la région de Nouakchott (la capitale) et Nouadhibou (la capitale économique) ;
  • Les aménagements touristiques et les auberges dans le nord de la Mauritanie. Les villes et sites historiques et les parcs naturels (Banc d’Arguin et Diawling) et les superbes espaces du désert dans le pays sont sous-exploités en raison du manque d’infrastructures d’accueil adaptées telles que les hôtels, les lodges et les campements.
Les paysages de la Mauritnie attirent beaucoup de touristes chaque année

L’agriculture

Le secteur de l’agriculture offre des débouchés importants malgré les entraves du climat désertique sahélo-saharien aride. En dépit de cela, la Mauritanie dispose d’un potentiel agricole de 513.000 hectares.

Ce potentiel comprend :

  • Une superficie irrigable d’environ 135.000 ha dont seulement 50% ont fait l’objet d’aménagements hydro agricoles, et environ 34% (environ 46.000 ha) sont actuellement fonctionnels ;
  • Une superficie d’environ 100.000 ha exploitables en décrue (naturelle et contrôlée) et derrière barrage à travers la réalisation d’ouvrages de retenue d’eau (barrages, digues et seuils), ainsi qu’un potentiel de 12.000 ha à vocation horticole ;
  • Environ 19.687 ha d’un système de production oasien qui est très ancré dans la culture mauritanienne et qui mérite d’être revalorisé, et
  • Une superficie d’environ 250.000 ha destinés aux cultures extensives pluviales.
L’agriculture represente une belle opportunité pour les investisseurs en Mauritanie

L’élevage

Le cheptel compte environs 20 millions de têtes de bovins, camelins et petits ruminants. Les terres pâturables sont estimées à 102 millions d’hectares pour à peu près 3,5 millions d’unités de bétail tropical (UBT), alors que la charge théorique est estimée à 5 millions d’UBT.

Ainsi, le pays pourrait facilement assurer son autosuffisance en produits d’origine animale voire exporter plus d’animaux et ses produits (viande rouge, peaux et cuirs) vers d’autres pays et dispose aussi d’un potentiel laitier incontestable reparti dans différentes régions.

Les investisseurs peuvent explorer le vaste secteur pastoral mauritanien

La pêche

La Mauritanie recèle d’importantes potentialités de ressources halieutiques avec une grande variété d’espèces et une grande valeur commerciale (70 espèces exportées environ). Ses eaux sont parmi les plus poissonneuses du monde. La pêche offre plus de 55.000 emplois, représentant de l’ordre de 36% des emplois du secteur moderne.

Les principales activités de pêche se concentrent à Nouadhibou à proximité des ports de pêche.

Dans le domaine de la pêche, l’essentiel de la production halieutique (poissons, Céphalopodes, crevettes et crustacés) provient de la pêche maritime (industrielle et artisanale). Le niveau actuel de la production est en moyenne de 800.000 tonnes en mer et 30.000 tonnes dans les eaux continentales.

La Mauritanie est aussi un exportateur de produits halieutiques, surtout les céphalopodes et les crustacés (crevettes en particulier).

Beaucoup de possibilités existent dans ce domaine pour les investisseurs. Soit par la transformation des produits, soit par la création de chaînes de froid pour la conservation des produits halieutiques répondant aux normes internationales des marchés cibles des exportations (européennes, asiatiques, etc.)

Les secteurs miniers et pétrolières

  • Mines

La Mauritanie recèle d’importantes potentialités minières. Plus de neuf cents (900) indices miniers et minéraux sont répertoriés notamment pour le fer, le cuivre, l’or, le phosphate, le quartz, le diamant, le chrome, le manganèse, le plomb, le zinc, les éléments du groupe de platine, les terres rares, les sables noirs, les sels et les tourbes. Le secteur fait travailler globalement plus de 12.000 personnes dont 7 500 permanents. Le territoire national demeure cependant relativement sous exploré.

  • Pétrole et gaz

Les ressources en hydrocarbures sont le grand potentiel encore inexploré en Mauritanie qui dispose trois bassins sédimentaires avec des systèmes pétroliers confirmés. Le premier gisement pétrolier en exploitation en Mauritanie est le champ de Chinguetti. Ce champ offshore à une profondeur d’eau de 800 m. La production du champ Chinguetti a démarré en 2006 avec un rythme moyen de 75000 barils jour et a diminué jusqu’à 4000 barils jour. En 2017 la production a été arrêté et les travaux d’abandon du champ sont en cours actuellement.

Le pétrole est l’un des secteurs qui offre plus d’opportunités d’investissement en mauritanie

Le secteur de distribution

On retrouve beaucoup de produits alimentaires importés. Leur qualité variable en fonction des conditions de stockage et au prix plus élevé. De plus, les petits supermarchés se sont rapidement développés dans la capitale et à Nouadhibou. Le secteur informel demeure très important. Il concerne la vente de la plupart des produits, du bétail aux pièces détachées. Enfin, les magasins de taille moyenne et les petits “supermarchés” sont très populaires, tout particulièrement à Nouakchott et à Nouadhibou.

Plus d’informations sur les secteurs porteurs en Mauritanie.

Translate »