Togo : Des feux tricolores fabriqués par des élèves de 6ème

La fluidité de la circulation est un « casse-tête » à Lomé, la capitale du Togo. Pour réduire un tant soit peu ce problème de mobilité urbaine, un enseignant et ses élèves de 6ème se mettent au service de la société. C’est ainsi qu’ils ont fabriqué des feux tricolores pour réguler la circulation.

José Kodjovi Afanou, est un ingénieur et Directeur de l’Observatoire Panafricain pour l’Ecole et les Métiers (OPEM). Avec ses élèves en classe de 6ème, cet enseignant a conçu des feux tricolores au profit de la capitale du Togo.

Le Directeur de l’OPEM justifie l’initiative par le fait que plusieurs carrefours ne disposent pas de feux tricolores et d’autres sont en panne. C’est pour donc pallier les problèmes de bouchons et aider les autorités, que ces jeunes enfants et leur enseignant ont développé ces équipements.

Vers une installation progressive des feux tricolores à Lomé

Les feux de signalisations de Monsieur José Kodjovi Afano et de ses élèves sont conformes aux normes. Pour lui, ces équipements sont faciles à concevoir. Les composantes viennent de l’Europe. Mais, ils ont été assemblés sur place à l’OPEM au Togo par les élèves sous la supervision de l’enseignant.

Celui-ci prévoit d’y ajouter des dispositifs de vidéosurveillance pour lutter contre l’incivisme routier. L’ingénieur dit être capable à équiper tous les carrefours de feux de signalisations avec un système photovoltaïque. Sa vision est de produire suffisamment de feux tricolores pour les capitales africaines grâce au savoir-faire endogène.

Arnaud Fidèle YAMEOGO

Valentin Mano

Journaliste multimédia youmanlymano6@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »