Le burger national : A connais pas, A goûter !

La cuisine africaine ne cesse de connaitre de l’innovation. Désormais, il est possible de manger de l’attiéké sous une autre forme et sans très grande difficulté. C’est le ‘’burger national‘’. Il est fait à base d’attiéké et d’autres ingrédients. Il se présente comme un burger et est facilement mangeable. Basé en Côte d’Ivoire, Jean Ulrich Mamphayssou N’Guessan est le promoteur de cette trouvaille.  Allons à la découverte de ce mets !

Une nouvelle recette qui fait des effets à Abidjan
Une nouvelle recette qui fait des effets à Abidjan

 Une recette qui est train de conquérir Abidjan

Le burger national  est un mets ivoirien fait à base d’attiéké condensé et de steak de poisson thon. A l’intérieur se trouve d’autres ingrédients tels que la salade, l’oignon, la tomate pour agrémenter. Il est complété par une sauce spéciale faite maison épicée ou pas.

Jean Ulrich Mamphayssou N’Guessan en est le promoteur. Le slogan du Burger témoigne du niveau de la recette. A en croire Ulrich, ce mets se tient et se présente exactement comme un burger. Il dit avoir initié ce projet après un constat. Consommer du garba (mets beaucoup consommé en Côte d’Ivoire) était parfois difficile. Si ce ne sont les odeurs qui indisposent après avoir fini de manger, c’est le fait de pouvoir le manger à n’importe quel endroit qui pose problème. Le burger national se présente alors comme une solution à toutes ces faiblesses. Il se mange sans grande difficulté, à tout moment et partout.

Burger National, sur livraison uniquement
Burger National, sur livraison uniquement

Un artiste plasticien cuisinier

Selon Ulrich, le burger national est né dans les fourneaux de sa cuisine en juillet 2019. Après 4 mois de tests, le premier chariot de vente voit le jour en novembre 2019. Ensuite, vient le second et le troisième en mars 2020. Actuellement la demande va croissante.

Les ingrédients utilisés pour le burger national sont essentiellement locaux. Pour cela, le promoteur du burger national dit travailler avec les femmes qui cultivent le manioc. Pour ce qui concerne les ingrédients qui sont en général des produits frais, il avoue se ravitailler avec les cultivateurs qui lui livrent ces produits. De ce fait, un réseau avec ces derniers a été tissé. Chose qui développe les activités économiques du secteur agricole.

A connait pas, A goûter!
A connait pas, A goûter!

Une  activité  lancée sur fonds propre

Ulrich a lancé burger national sur fonds propre. En ce qui concerne la rentabilité, il signifie que la marge est faible parce qu’il investit beaucoup dans la qualité du steak.

L’ambition du burger national est de conquérir tous les contrées de la Côte  d’Ivoire. A court termes, il vise les pays de la sous-région. « Nous voulons être l’un des meilleurs Fast Food de la sous-région » nous dit Ulrich.

Toujours selon lui, la préparation de ce mets est sans grande difficulté. Il dit arriver à concilier sa profession de base et ce commerce.

Jean Ulrich Mamphayssou N’Guessan est artiste plasticien spécialisé en communication visuelle et en design graphique de formation. Actuellement, il est le directeur artistique d’un département de communication. Il est aussi auditeur en master européen de management et stratégie des entreprises.

Pour tout besoin du burger national contacter le :

Cel: 00225 47 85 79 39

Facebook: https://web.facebook.com/Burgernationalci/?_rdc=1&_rdr

Rabi KABA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »