Burkina Faso : Des raisons d’investir dans le sésame

Le sésame est le deuxième produit agricole d’exportation du Burkina Faso, après le coton. Cette culture de rente est en pleine expansion dans le pays. En 2019, le sésame a rapporté 56 milliards de F CFA au budget de l’Etat du pays des Hommes intègres. Il est cultivé dans les zones chaudes et moyennement humides du monde. Le sésame se cultive sur tous les continents sauf en Europe. De ce fait, le sésame constitue un produit à fort potentiel économique pour bon nombre de pays notamment le Burkina Faso. Bizya vous donne alors trois raisons d’investir dans le sésame.

Produire le sésame et devenir riche

Au Burkina Faso, le sésame est cultivé depuis le début du 20e siècle. Le sésame est produit sur l’ensemble du territoire burkinabè sur plus de 85 OOO ha. La presque totalité des neuf millions de terres cultivables du Burkina Faso constitue un potentiel d’extension de la culture du sésame. C’est une culture de rente qui procure à ceux qui la pratique un revenu substantiel. Il permet ainsi de lutter contre la pauvreté. C’est donc une source de revenus sûre pour les producteurs.

La récolte du sésame

Exporter le sésame et empocher des millions

La transformation locale du sésame est encore faible au Burkina Faso. Près de l’intégralité de la production s’exporte. Le sésame du Burkina se commercialise sur les 5 continents. Les exportations sont en constante hausse ces dernières années. En Afrique le sésame burkinabè se vend au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Ghana, au Maroc, en Tunisie, etc.

Sur le continent européen, les pays d’exportation sont l’Italie, la Suisse, le Danemark, la Grande Bretagne, les Pays Bas. En Asie, les principaux clients sont la Chine, Taïwan, Japon, Singapour, Inde, Turquie, Syrie, Vietnam, Liban, Jordanie. En Amérique, c’est au Canada au et aux Etats Unis que se commercialise le sésame du pays des hommes intègres.

Au regard donc du potentiel client à l’extérieur et de la faible transformation locale du sésame, se lancer dans son exportation est synonyme de prospérité immédiate.

Le sésame burkinabè s’exporte vers tous les continents du monde

Transformer le sésame burkinabè et rester à l’abri du besoin

A l’instar de sa production et de son exportation, la transformation du sésame du Burkina Faso permet de générer des revenus substantiels. La transformation locale est encore faible. Cela donne beaucoup de débouchés à toute personne qui investirait dans la transformation de ce produit.

Des produits dérivés du sésame

Il existe plusieurs catégories de débouché du sésame au Burkina Faso :

  • Le sésame s’utilise dans l’alimentation en pâtisserie (biscuits sucrés et petites galettes croquantes) et sous forme de nougat ;
  • L’huile de sésame s’utilise beaucoup pour certains soins sanitaires ;
  • Les produits cosmétiques ;
  • L’utilisation domestique pour la préparation des sauces.

Tous ces produits dérivés de la transformation du sésame, lui confère le pouvoir de rendre riche quiconque se lancerait dans cette activité.

                                                                                     Rabi Kaba

 

 

 

Valentin Mano

Journaliste multimédia youmanlymano6@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »