FRE Covid-19 : Comment bénéficier du fonds

Le Ministère de l’économie, des finances et du développement opérationnalise le fonds de relance économique (FRE-Covid-19). Après l’annonce le 2 avril dernier de ce fonds de 100 milliards FCFA, les entreprises en difficulté commence à voir le bout du tunnel. Le jeudi 17 septembre 2020, les responsables du ministère ont présenté les mécanismes de financement au monde des affaires.

Pour opérationnaliser ce fond, le gouvernement a signé des accords et des conventions avec des fonds nationaux et avec des associations professionnelles d’appui à l’économie nationale et locale.

La mise en œuvre du Fonds de relance économique (FRE COVID-19) va s’appuyer sur les expériences des établissements de crédit et des Fonds Nationaux de Financement (FNF). Quatre fonds nationaux existants et deux associations professionnelles vont donc mettre en œuvre cette promesse gouvernementale.

Il s’agit du Fonds d’Appui au Secteur Informel (FASI), le Fonds d’Appui à la Promotion de l’Emploi (FAPE), l’Agence de Financement et de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (AFP-PME) et le Fonds d’Appui aux Activités Rémunératrices des Femmes (FAARF). L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF) et l’Association Professionnelle des Systèmes de Financements Décentralisés (APSFD) sont aussi de la partie.

Le mécanisme de répartition expliqué aux acteurs économiques

L’objectif est donc de permettre au maximum d’entreprises de bénéficier de cette aide. Le mécanisme et le mode de financement ont été expliqués aux acteurs économiques par le comité de gestion en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie  du Burkina Faso et la Maison de l’Entreprise.

La répartition des fonds

Le montant du FRE COVID-19 est de cent (100) milliards F CFA. Il concerne la période 2020-2021 en raison de soixante-dix (70) milliards de FCFA en 2020 et de 30 milliards de F CFA en 2021. Les interventions du fonds se feront alors sous forme de crédits à taux d’intérêt réduit. 3,5% au profit des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et des Très Petites Entreprises (TPE) et 4% pour les grandes entreprises. Trois (03) guichets sont ainsi prévus pour la réception des dossiers :

  • Guichet Grandes entreprises (GE):

    S’adresse aux entreprises ayant un chiffre d’affaires supérieur ou égal à deux (02) milliards de F CFA. Ce guichet bénéficie de 30 milliards au total dont 20 milliards pour 2020 et de 10 milliards pour 2021. Ce guichet utilise deux (2) instruments de financement que sont : « crédit de trésorerie ou crédit d’investissement » et la « bonification de taux d’intérêt ».

  • Guichet Petites et Moyennes Entreprises/Industries (PME/PMI) :

    Pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires supérieur ou égal à 30 millions de F CFA et inférieur à deux (02) milliards de F CFA. Ce guichet bénéficie de 40 milliards FCFA, soit 25 milliards pour 2020 et de 15 milliards pour 2021. Ce guichet utilise également les deux (2) instruments : « crédit de trésorerie ou crédit d’investissement » et « bonification de taux d’intérêt ».

  • Guichet Très petites entreprises (TPE) :

    Pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires inférieur à trente (30) millions F CFA. Pour ce qui est de ce guichet, il dispose de 15 milliards de FCFA pour 2020 et de 5 milliards pour 2021 soit un total de 20 milliards de FCFA. Ce guichet n’utilise que l’instrument 3 : « crédit à taux d’intérêt réduit ».

En plus de ces guichets, le Fonds Burkinabè de Développement Economique et Social (FBDES) bénéfice de 5 milliards. Enfin, un compte courant de 5 milliards s’associe à Air Burkina. Ce fonds servira à subventionner à hauteur de 70% les salaires dans les secteurs du transport, des agences de voyage de l’hôtellerie et de la restauration.

Les conditions d’octroi des financements

Les financements octroyés par les FNF et les Etablissements de crédit doivent être à moindres coûts par rapport à ceux du marché en termes de taux d’intérêt. Les taux d’intérêts pour les entreprises bénéficiaires de ces lignes de financements sont de 3,5% auprès des FNF. Avec les établissements de crédit, ils sont de 3.5% HT par an pour les PME et de 4% HT par an pour les grandes entreprises. Pour ce qui est des financements aux clients des Système de financement décentralisés (SFD), ils sont sous forme de prêts remboursables au taux annuel de 3,5% Hors Taxe. Les délais de remboursement sont entre 6 mois et 60 mois avec une possibilité de différer de 6 mois en fonction des crédits.

Les conditions applicables aux bénéficiaires

Il s’agit entre autres de :

  • Maintenir les employés et leurs salaires ou leur payer aux moins 70% du salaire net en cas de chômage technique ;
  • Ne pas payer des dividendes avant le règlement de toutes les échéances dues au titre du prêt pour l’exercice écoulé ;
  • Ni rembourser un prêt d’actionnaire, ni payer des intérêts sur un compte courant associé ; rembourser le prêt dans son intégralité.

Pour les critères d’éligibilité, il revient à chaque structure de financement d’appliquer les siens.

Plus d’informations ici.

Arnaud Fidèle YAMEOGO

 

 

Valentin Mano

Journaliste multimédia youmanlymano6@gmail.com

Translate »