Burkina Faso : Formation des acteurs du transport

La formation des acteurs et partenaires du sous-secteur des transports routiers au Burkina Faso s’est tenue ce mardi 2 février 2021. Le renforcement de capacités des acteurs du transport, tel est le but de cette formation de deux jours qui se tient à Ouagadougou.

Il est connu de tous, les transports jouent un rôle clé dans l’économie d’une nation. Par son action de mise en connexion des zones de production et de consommation, elles permettent une distribution des biens et services. L’efficacité de ce maillon de développement passe cependant par la formation de ses principaux acteurs. C’est dans cette logique que s’inscrit le Burkina Faso à travers cette série de formations nationale. Elles s’inscrivent notamment dans le projet d’Appui à la modernisation du Secteur des Transports Routiers et à la Facilitation du Commerce (PAMOSET-FC). Ces formations sont à l’endroit des opérateurs de l’industrie du transport de marchandises, chargeurs, transporteurs et transitaires.

Aperçu des participants
Aperçu des participants

La formation des acteurs, un besoin urgent pour le secteur des transports

Le PAMOSET-FC vise à améliorer l’efficacité et la sécurité des services de transports. Ce faisant, il vise aussi la facilitation du commerce sur la section burkinabè du corridor de transport routier Ouagadougou-Abidjan. L’objectif est donc de promouvoir des opérations efficientes de transport de qualité. Il s’agit également du renforcement des connaissances et compétences d’un vivier d’acteurs privés dans plusieurs domaines.

Bernard Béba secrétaire en charge du ministère des transports de la mobilité urbaine et de la sécurité routière a confié que cette formation n’est pas fortuite. Au-delà de former les acteurs, elle permet une collecte des informations pour les acteurs qui n’ont pas l’occasion de voyager hors du pays. Il a par ailleurs expliqué qu’au vu de la permanente évolution de ce secteur il est nécessaire de tenir tous les acteurs de ce secteur en haleine. « Pour cette session nous avons voulu inviter les acteurs qui sont à Ouagadougou mais également des acteurs qui sont dans les autres régions qui avoisinent la région du centre », a-t-il dit.

Du reste, notons que cette série de formations se tient tout au long de la vie du projet, de 2018-2022.

                                                                                                                                                                     Corine GUISSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »